lundi 9 mars 2009

L'homosexualité et les religions


Religion chrétienne
Parmi les différents courants chrétiens, des nuances apparaissent dans les jugements donnés sur l’homosexualité et dans la façon de traiter la personne homosexuelle.


L’Église catholique
En son temps, Jean-Paul II avait justifié certaines discriminations envers les homosexuel-le-s (embauche, emploi, logement). Distinguant la « personne » et l’« acte », il se déclarait plein de compassion pour les personnes « souffrant » d’homosexualité mais condamnait le passage à l’acte. Durcissant les positions prises par son prédécesseur, Benoît XVI condamne tant l’homosexualité que les homosexuel-le-s. Actuellement, le Vatican fait pression sur les élus catholiques des pays légiférant en faveur des gays et des lesbiennes (mariage, homoparentalité, partenariats…). Ces pressions étant assorties de menaces d’excommunication. De plus, le Pape actuel a fait publier un document interdisant explicitement la prêtrise aux homosexuels. La position du primat de Belgique et des évêques belges semble plus modérée et nuancée que la position officielle du Vatican.


L’Église orthodoxe
Les différentes Églises orthodoxes ont une attitude assez semblable à celle de l’Église catholique. Elles font le même distinguo entre la « personne » et l'« acte ». Cependant, leurs condamnations sont parfois plus virulentes et peuvent engendrer des violences envers les homosexuel-le-s (voir la tentative de 1re Gay Pride de Moscou en 2006).


L’Église protestante
Moins hiérarchisée, l’Église protestante n’a pas de position unanime sur l’homosexualité. Dans certaines Églises protestantes et anglicanes, l’homosexualité ne pose plus problème : des prêtres et des évêques homosexuel-le-s y sont ordonné-e-s, des pasteurs bénissent des unions de personnes de même sexe. Dans d’autres Églises, le débat fait rage et mène parfois à des scissions et à des schismes.


Religion musulmane
La condamnation de l’homosexualité par la religion musulmane se base plus sur la charia (règles de conduite applicables aux musulmans) que sur les préceptes du Coran. Dans tous les pays musulmans, l’homosexualité est punie par la loi (amendes, peines de prison, châtiments corporels, voire peine de mort), sauf en Égypte (où l’homosexualité est néanmoins soumise au harcèlement policier) et en Turquie.


Religion juive
La religion juive condamne l’homosexualité masculine mais ne mentionne pas l’homosexualité féminine. Un courant religieux juif progressiste existe (surtout aux USA) qui se veut plus ouvert et plus tolérant vis-à-vis des homosexuel-le-s.


Bouddhisme
Nulle part dans ses textes de référence, le Bouddhisme ne condamne explicitement l’homosexualité. Cependant le Dalaï Lama a clairement, et à plusieurs reprises, déclaré que la morale bouddhique ne pourrait la tolérer.

La récupération sectaire

Des groupuscules religieux considérés comme sectaires profitent de la condamnation de l’homosexualité par les grandes religions monothéistes pour accueillir les gays et les lesbiennes en leur sein et se présenter en défenseurs de la cause homosexuelle. C’est le cas notamment du mouvement raëlien qui n’hésite pas à faire du militantisme pro-homo pour attirer vers lui des gays et des lesbiennes en quête de spiritualité.


Une intolérance œcuménique

Que ce soit contre la tenue de Gay Prides (Moscou, Jérusalem) ou contre les projets de loi visant l’égalité juridique des homosexuel-le-s, les grandes religions (catholique, juive, musulmane, orthodoxe) savent oublier leurs antagonismes traditionnels pour se coaliser et condamner d’une seule et même voix le mouvement homosexuel et toutes celles et tous ceux qui le soutiennent.

Source: http://www.lalucarne.org

5 commentaires:

  1. L'homophobie est un inacceptable comportement depuis des temps... immémoriaux. Etre civilisé, femme et homme digne de ce nom implique une acceptation totale et réciproque de nos différences. Cette dernière (homosexualité, bisexualité) est probablement et inconsciemment un miroir dérangeant. Beaucoup d'idiot(e)s ont seulement oublié que la survie des générations ne passent pas seulement et uniquement par la transmission généalogique des deux parents ! Ainsi, pour assurer à son mari une progéniture, Saraï (demie-soeur d'Abram et stérile) donne à Abram sa servante, Agar, comme concubine. C'est alors le "1er prêt de ventre" de l'histoire rapportée et écrite de l'humanité ! Ensuite, à son retour au pays de Canaan, Abram se sépare de Loth puisque des divergences entre frère sont apparus (Ge 13). Celui-ci s’installe près de Sodome. D'où, dans l'inconscient culturel, collectif, le mélange entre infamie et pratiques sexuelles et le rejet qui s'en suit. Arguments de pouvoir, et confusion entre pratique et objectif de l'union des 2 corps. Cela pèsera plusieurs millénaires jusqu'à aujourd'hui. Faut-il "rassurer" les plus sceptiques d'entre nous en leur faisant remarquer qu'objectivement (dans les écosystèmes et dans les groupes humains) l'homosexualité et la bisexualité sont des comportements marginaux. D'aucune façon ils n'ont empêché la survie des espèces, parfois, au contraire, ils sont même LA raison de sa reproduction en milieu marin, dans les profondeurs abyssales ! Bref les neurosciences, la biologie, l'éthique nous amènent désormais à ouvrir grand nos yeux, nos oreilles, notre coeur, notre esprit et notre âme afin de reconsidérer nos a priori, nos dogmes et nos jugements de valeur à l'aune des nouvelles connaissances en sciences physiologiques et philosophiques.
    חאיימ (Hayim = les vies)

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui est sectaire c'est la justification de l(injustifiable en discriminant tout goupe de pensée qu'ils soient membres de minorités religieuses ou sexuelles comme les hommos!Raélien et fier de l'ètre!

    RépondreSupprimer
  3. Pour avoir des enfants, j'avoues qu'il est assez logique que cela se fasses entre un homme et une femme. Mais la sexualité est la sexualité. Etre homosexuel et une erreur autant que d'être hétérosexuel. ,car la sexualité est une affaire de gouts qui implique un ressentis, une envie, mais surement pas une logique mathematique applicable a tous. L'erreur est de croire aux normes, aux règles! Tu peux avoir envie d'une femme, d'un homme ou des 2... il n'y a aucune règle à cela... le principal est que tu sois toi même... et surtout d'arreter de projetter ses propres frustrations sur l'humanité entiere. L'humain est par naissance bi-sexuel... en fait je dirais plutot que l'humain est sexuel... et il serait temps qu'il arrete de confondre sexualité et procréation... A oui encore une chose: Que les cul benis et les frustrés continus à l'être si ils le souhaitent... mais qu'ils cessent de pourrir la vie avec leurs théories qui ne rymes a rien. Je conclurais en disant : Faites ce que vous avez envies de faire, et ne vous souciez pas des autres... Sur cette terre rien n'est pas mal, sauf le regard que l'on porte sur les choses.
    Sancho

    RépondreSupprimer
  4. salut je viens pour intervenir au sujet de l'homosexualité juste, au commencement Dieu créa l'homme à son image, donc à l'image de Dieu nous avons été crée, ici la création de Dieu n'est pas un homme charnel mais plutôt une âme vivante, et ensuite Dieu crée la femme, si je dois raisonner en tant que âme, je dirais que l'âme est de nature masculine, mais elle a le pouvoir de jouer une double polarité par rapport à la mission qu'elle doit remplir... ce qui veut dire que l'âme qui est dans le corps féminin est masculine aussi, parce que souvenez vous à l'image de Dieu nous avons tous été crée femme comme homme, et Dieu n'est pas une femme, si non on dirait déesse.... donc couché avec une femme est aussi une forme d'homosexualité parce que la femme entant que âme n'est autre qu'un pouvoir masculin... parlons de l'homosexualité je suis dans le monde du sexe entre mec depuis 8ans et je trouve que l'homosexualité renferme en elle un certain mysticisme et une qualité occulte parce que si tel n'était pas la cas, apollon ne serrait pas amoureux d'Orphée, seth ne sodomiserai pas Horus! or ces dieux on commis l'homosexualité. ce qui veut dire que cette forme de sexualité renferme un certain mystère très grand, parlant du yin et du yang, ici nous avons deux principe la lumière et l'obscurité, ou encore l'eau et le feu, nous savons aussi que le feu c'est l'énergie, et l'énergie c'est l'homme donc le yang, en sodomisant un mec, nous obtenons de l'énergie de la domination, un pouvoir surnaturel, l'autorité, et bien tout ce que vous connaissez je ne trouve rien d'impure dans tout ça, pour qu'il y ai l'équilibre dans la nature, il faut que les deux forces travail à l'unissant le positive et le négative.....

    RépondreSupprimer