mardi 26 janvier 2010

Jean Paul II se flagellait, affirme un livre

Jean Paul II se flagellait avec une ceinture et dormait à même le sol par mesure de pénitence et pour se rapprocher de la perfection chrétienne, affirme un nouveau livre écrit par le responsable du Vatican chargé du procès en canonisation du défunt pape

L'ouvrage, publié mardi et intitulé "Pourquoi il est saint", comprend des textes inédits -discours et documents rédigés par Jean Paul II- dont une note de 1989 dans lequel le prédécesseur de Benoît XVI affirme qu'il démissionnerait de sa charge s'il était dans l'incapacité de l'exercer. Mort le 2 avril 2005, il a souffert de longues années de la maladie de Parkinson et avait subi plusieurs opérations.


Le livre affirme que Jean Paul II a décidé de pardonner à l'homme qui a tiré sur lui le 13 mai 1981 place Saint-Pierre quelques minutes après, alors qu'il se trouvait dans l'ambulance qui le conduisait à l'hôpital. Il croyait initialement que son agresseur, le Turc Mehmet Ali Agça, était membre des Brigades rouges, précise l'auteur, le prélat polonais Slawomir Oder.

Le livre se fonde sur des entretiens avec 114 témoins et des documents collectés par Mgr Oder dans le cadre du procès en canonisation de Jean Paul II. Le défunt pape se privait souvent de nourriture, et "passait fréquemment la nuit à même le sol", mettant son lit en désordre au petit matin pour que personne ne se rende compte de son acte de pénitence, précise l'ouvrage.

Mais ce n'est pas tout. "Certains membres de son entourage proche en Pologne et au Vatican ont pu entendre de leurs propres oreilles Jean Paul II s'auto-flageller." Il avait dans son armoire, parmi ses habits, une ceinture qu'il utilisait dans ce but et emmenait toujours avec lui dans sa résidence de Castel Gandolfo, où il passait des vacances chaque été.

Si des rumeurs avaient circulé sur le sujet, le livre constitue la première confirmation que Jean Paul II pratiquait l'auto-mortification et conclut qu'il le faisait par dévotion. Il s'agit d'"un instrument de perfection chrétienne", a affirmé Mgr Oder lors d'une conférence de presse mardi.

Le mois dernier, le pape Benoît XVI a signé un décret attestant des "vertus héroïques" de son prédécesseur, un préalable à sa béatification. Le Vatican doit maintenant confirmer un miracle dû à son intercession pour qu'il puisse être proclamé Bienheureux. Cette étape indispensable sur le chemin de la canonisation pourrait être franchie dès le mois d'octobre, selon les observateurs.

Le livre de Mgr Slawomir Oder devait être disponible à la vente à partir de mercredi en Italie. Sa maison d'édition, Rizzoli, a précisé que la traduction dans d'autres langues n'était pas prévue pour le moment.
AP

jeudi 21 janvier 2010

Le Vatican dénonce les doctrines cachées du film Avatar


L'Église, par la voix de son porte-parole, a donné son avis sur le film à grand succès du moment. Selon le Vatican, Avatar ferait l'apologie du paganisme.


Avec plus d'1,34 milliard de dollars de bénéfices à ce jour, Avatar est en passe de devenir le film le plus rentable de l'Histoire du cinéma. En France, le film comptait plus de 7,5 millions d'entrées le 5 janvier 2010.

Le nouveau film de James Cameron connaît donc un succès incontestable et entraîne dans son sillage de vives critiques, aussi bien positives que négatives.

Nous vous parlions hier des fans qui rêveraient de vivre dans l'univers fantastique de Neytiri (voir article). Cette fois-ci, c'est au Vatican d'exprimer sa réaction sur le film, via son porte-parole.

Et l'avis de l'Église sur le tout nouveau blockbuster n'est pas fameux, selon le Saint-Siège : "La planète Pandora flirte intelligemment avec toutes ces pseudo-doctrines qui tournent l'écologie en religion du millénaire".

L'Église catholique voit en la planète imaginaire de Pandora une apologie du paganisme, et rappelle : "Attention à ne pas confondre : la nature est une création de Dieu, pas une divinité !'', avant de déplorer le fait que le film ne dégage que "si peu d'émotions véritables".

Succès oblige, Avatar ne compte plus ses détracteurs, on reproche par exemple au film d'avoir un scénario étrangement proche de celui de Pocahontas, par Walt Disney...

samedi 16 janvier 2010

"Le voile intégral, un symbole de l'oppression des femmes"

LEXPRESS.fr

M. Nikoubazl/Reuters

Dernière représentation* ce samedi soir, à Paris, de la pièce de Rayhana, dramaturge d'origine algérienne agressée mardi par des hommes qui ont tenté de l'immoler. Révoltées, deux militantes féministes racontent leur propre combat contre l'intégrisme religieux.


Signe du temps. Asma, militante féministe d'origine algérienne, a toujours combattu l'intégrisme musulman. Mais depuis l'agression, mardi dernier, de la dramaturge algérienne Rayhana, elle ne ne sent plus en sécurité en France. Elle ne donnera pas son nom de famille. «Je connais bien Rayhana et son agression m'a profondément choquée, confie cette adhérente de Ni Putes Ni Soumises. Avant, je m'exprimais ouvertement dans les médias. Aujourd'hui, je me sens en danger. Mais je veux toujours témoigner pour continuer le combat.»

P.Verdy/AFP

                                        L'auteure et comédienne Rayhana, le 14 janvier dernier.

Rayhana a été aspergée de white spirit mardi soir alors qu'elle se rendait à la Maison des Métallos, à Paris, où se joue, jusqu'à ce soir, A mon âge, je me cache encore pour fumer. Une pièce qu'elle a écrite, dans laquelle neuf femmes se racontent leur quotidien dans société algérienne étouffée par l'obscurantisme religieux. Ce texte engagé a-t-il un lien avec l'agression violente dont a été victime la comédienne à l'entrée du théâtre? Les enquêteurs chargés de l'affaire en ont «de fortes suspicions».


"Un certain relativisme culturel en France"Autre militante de la cause féminine, Wassyla Tamzali est née en Algérie et a vu la pièce de Rayhana. «Une pièce courageuse, dit-elle, qui s'attaque au tabou de la sexualité des femmes.» Née en 1941, l'auteur d' Une femme en colère–Lettre d'Alger aux Européens désabusés (Gallimard) a été directrice des droits des femmes à l'Unesco. « Toute une communauté d'intellectuels algériens, réfugiés à Paris dans les années 1990, résiste à l'obscurantisme en ouvrant ici des théâtres, des cafés. Ils se sentent touchés aujourd'hui par l'agression de Rayhana. Moi même, je ne me sens pas en sécurité »

«Je suis aussi allée voir cette pièce et cela m'a rappelé beaucoup de souvenirs douloureux», confirme Asma, la jeune militante. Comme Rayhana, elle a grandi sur l'autre rive de la Méditerranée et vécu la montée progressive de l'intégrisme musulman, dans les années 80.

«Tout s'est passé crescendo, raconte-t-elle. Avant, les écoles étaient mixtes. Puis les barbus ont voulu séparer garçons et filles, imposer une tenue stricte. Ensuite, il y a eu le foulard: celles qui refusaient de le porter payaient de leur vie.» «Le voile intégral est un symbole de l'oppression des femmes et ne doit pas être autorisé sur la place publique», commente Wassyla Tamzali. Asma, elle, juge même le gouvernement trop laxiste à ce sujet: «Il y a, en France, un certain relativisme culturel qui fait qu'il est difficile de faire admettre les dangers de l'intégrisme.»

jeudi 14 janvier 2010

Un groupe athée contre la loi anti-blasphème

Selon une nouvelle loi, entrée en vigueur en Irlande depuis vendredi dernier, « toute personne qui publie ou prononce des propos pouvant être considérés comme insultants envers des questions tenues pour sacrées par n’importe quelle religion, portant ainsi préjudice à un nombre substantiel d’adhérants à la dite religion » pourra être sanctionné d’une amende de 25 000 euros.


Un groupe appelé « Athées d’Irlande » a décidé de réagir en mettant en ligne sur son site internet une série de 25 citations pouvant êtres considérées comme blasphématoires :

http://blog.atheist.ie/?p=104

Ces citations ont pour auteurs Franck Zappa, Salman Rushdie ou la chanteuse islandaise Bjork mais également Jésus, Mahomet ou le pape Benoit XVI.

« Quand le seigneur, Dieu du ciel et de la terre, père adoré de l’Homme, part en guerre, il n’y a aucune limite…Il assassine, assassine, assassine ». Mark Twain.

« Il y’a deux jours on ne se posait pas la question de savoir si ces citations étaient légales. Aujourd’hui on se pose la question. C’est très bizarre. » a déclaré Michaël Nugent, le président du groupe, avant d’ajouter « cette nouvelle loi est stupide et littéralement médiévale ».

source: amicale athée

vendredi 8 janvier 2010

Star Wars est l'outil de Satan



                 
Un site qui confond réalité et fiction
A Voir Absolument

Comme dit Forrest Gump « Maman disait toujours : N'est stupide que la stupidité. »



exemple de stupidité: Dans ce «Final Episode" de la Star Wars, EVIL triomphes en utilisant la force - une force plus grande, ils prétendent que Dieu! Ceci est un mensonge dangereux! Ce n'est pas un divertissement stupide, mais une tentative par des démons pour vous distraire de vos immobiliers 75 mission de l'année sur la planète Terre, à vous donner à Jésus! Ne vous fiez pas une marionnette de Yodah usine à rêves de Satan, la confiance dans la Parole de la Bible!











mardi 5 janvier 2010

Peillon: "La burqa? Une manipulation politique"


LePost

Où: Dans un entretien ce mardi soir sur Europe1.


Contexte: Vincent Peillon dénonce une manipulation politique du gouvernement sur le débat du port du voile intégral. Le chef de file estime que Nicolas Sarkozy détourne l'attention des français sur les vrais problèmes.

Bonus-Tracks:"400 femmes font peur à la République française. "Nous souhaitons le respect des personnes et de la laïcité. Mais nous comprenons aussi la manipulation politique"

Nicolas Sarkozy ne veut pas voir que la difficulté majeure de notre pays dans les mois à venir c'est la difficulté économique et sociale"

"Le gouvernement foire la grippe A, se plante sur la taxe carbone, et endette le pays jusqu'au bout.Les socialistes feront en sorte que celles qui portent la burqa n'en portent plus. Mais de temps en temps il faut le pouvoir de persuasion."

samedi 2 janvier 2010

Un caricaturiste de Mahomet pris pour cible


Une jeune Somalien âgé de 28 ans, lié avec la milice islamiste d’Al Chabaab, a tenté de s’introduire au domicile du dessinateur danois Kurt Westergaard, une hache à la main.


Yannick Vely - Parismatch.com
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Une tentative d’assassinat avortée. Vendredi soir, un jeune Somalien de 28 ans, armé d’une hache et d’un couteau, a tenté de s’introduire au domicile du dessinateur Kurt Westergaard, à Aarhus (Danemark). Kurt Westergaard vit sous protection policière depuis la publication de sa caricature de Mahomet par le quotidien danois Jyllands-Posten, en septembre 2005. Il avait notamment représenté le prophète coiffé d’un turban en forme de bombe, image qui avait provoqué le tollé au sein de la communauté musulmane, qui jugeait ce dessin blasphématoire.


Des appels aux meurtres des caricaturistes ont été lancés par un certain nombre de dignitaires islamistes. Le 12 février 2008, une première tentative d’attentat contre Kurt Westergaard avait été déjouée par la police danoise. Le 2 juin 2008, un attentat commis contre l’ambassade du Danemark à Islamabad (Pakistan) a fait six morts, une action criminelle revendiquée par Al Qaïda qui a cité explicitement les caricatures comme le mobile principal de son attentat.

Des liens avec Al Qaïda


Vendredi soir, l’homme – qui possédait un titre de séjour en règle – a tenté d’assassiner Kurt Westergaard à son domicile. Surpris par les policiers, il a lancé sa hache dans leur direction avant d’être touché par balles au genou et à la main. Le caricaturiste, âgé de 74 ans, n’a pas été blessé, mais l’intrus l’a verbalement menacé d’une mort prochaine. Agé de 28 ans, l’agresseur entretenait des liens étroits avec des chefs d'Al Qaïda en Afrique de l'Est et Al Chabaab, la milice islamiste de Somalie. Il était également soupçonné d’être mêlé à un réseau terroriste et faisait l’objet d’une surveillance par les services de renseignement de la police danoise (PET). «Le PET étudie très sérieusement cette affaire qui confirme une fois de plus la menace terroriste dirigée contre le Danemark et le dessinateur Kurt Westergaard en particulier», souligne le chef des services de renseignement, Jakob Scharf, dans un communiqué.