vendredi 29 mai 2009

Scientologie: comment ils ont été recrutés

LePost

Lundi a débuté un procès qui opposent 2 anciennes adeptes à l'église de Scientologie.

Accusés d'escroquerie et d'exercice illégal de la pharmacie, 7 responsables de l'église de Scientologie ainsi que le centre parisien et sa librairie -en tant que personnes morales- nient tout en bloc.

"Ces histoires sont plus des histoires de déception que des tromperies", a plaidé Me Maisonneuve, l'un des avocats de la Scientologie, à l'ouverture du procès.

Mais depuis le début de la semaine, que ce soit à la barre ou dans les médias, les témoignages d'anciens adeptes, accusant l'église de Scientologie de manipulation, affluent.

Tour à tour, ils décrivent comment l'organisation les a attirés en son sein.
Avec toutes sortes de promesses. En voici 5.

1. La Scientologie vous offre la liberté...
Alain Stoffen, ancien adepte qui attaque l'église dans son livre Voyage au coeur de la scientologie, raconte qu'il a apprécié se sentir "libre" pendant ses 15 ans d'appartenance à l'Eglise de Scientologie.
"J'étais intimement persuadé de penser de plus en plus par moi-même et d'être de plus en plus authentique", explique-t-il sur France 2.
(vidéo postée sur YouTube par Amyn0na)
Sauf que... on peut se sentir surveillé !
Lorsqu'il a découvert son "dossier d'éthique" (un document secret que l'organisation tient à jour sur chacun de ses membres), il s'est senti "trahi, violé", a-t-il expliqué sur France 2.
Sur des centaines de pages, Alain Stoffen découvre que tout son parcours au sein de l'organisation a été minitieusement noté. Il lit également quelles étaient les instructions pour le convaincre de rester dans l'église de Scientologie, un "programme pour manier Alain Stoffen".

2. La Scientologie vous donne du travail...
C'est ce qu'a raconté à la barre du tribunal correctionel de Paris, Aude-Claire Malton, ancienne adepte, relate France-Soir.
La Scientologie l'a recrutée à une époque où, gouvernante dans un grand hôtel, à 8000F par mois, elle est "dépressive et en situation de rupture". "On m'a proposé de travailler rue Legendre (un des centres de la Scientologie à Paris, ndlr) pour un salaire minime mais des cours gratuits. Comme j'habitais loin, j'ai donné mon congé."
Sauf que... c'est possible d'y laisser pas mal d'argent !
Aude-Claire explique pour sa part que la Scientologie lui a "pris son énergie, vidé ses comptes." Et elle accuse: elle aurait dépensé 140.000F (soit plus de 20.000 euros) en 17 règlements à l'organisation.

3. La Scientologie vous aide à prendre confiance...
C'est ce qui a tout de suite attiré Jérémy, 17 ans, lorsqu'il a été approché par l'organisation. Dans L'Express, il raconte comme il a adhéré à l'église de Scientologie après avoir passé un test de personnalité et avoir suivi de nombreux cours de communication avec des adeptes.
Il "constate des changements dans ses relations avec les autres" et trouve même du travail au sein de l'organisation.
Sauf que... cela peut se transformer en "pression terrible" !
"On regardait les revenus que je réalisais sur une semaine et s'ils étaient inférieurs à la semaine passée, je devais rattraper mon retard", explique Jérémy qui décrit la pression dont il se sent victime. "On ne dormait pas, il fallait vendre à tout prix." L'isolement aussi...

4. La Scientologie vous transforme en "surhomme"...
C'est ce qu'a ressenti Roger Gonnet, ancien recruteur, entré dans l'organisation en 1975 et aujourd'hui farouche détracteur de la Scientologie. Il raconte dans Le Figaro comment il a été séduit par la dianétique, la méthode expliquée dans ses ouvrages par le fondateur de la Scientologie, Ron Hubbard.
"On y décrit l'homme qui, débarrassé des 'aberrations', c'est-à-dire des maladies psychosomatiques, devient rationnel, intelligent. C'est le mythe du 'surhomme' et j'y ai cru".
Sauf que... pas tout à fait !
L'ex-adepte relate ce qui l'a fait quitter l'organisation : "A la suite de décès tragiques d'adeptes, je me suis aperçu que la Scientologie avait influencé la vie de ces personnes. J'étais mal à l'aise. Il y a eu aussi le cas d'une femme qui a failli mourir à force de saunas qui lui étaient déconseillés".

5. La Scientologie dispense des formations pour les cadres...
C'est un article de Capital qui fait le tour des différentes stratégies d'approche de l'organisation.
Le journal économique explique, par exemple, qu'un "membre d'honneur de l'Eglise française de la Scientologie" est également patron d'une agence spécialisée dans les formations en marketing. "Carrefour, la Société générale, SFR ou encore Novotel" auraient organisé des sessions de formation pour leurs cadres avec lui.
Sauf que... elle ne donne pas son nom !
"Mon appartenance religieuse n’a rien à voir avec mes formations", s'est défendu l'homme en question.
Mais, affirme Capital, sa société est "adhérente à Wise, le réseau mondial des entreprises scientologues. Et, comme les autres, elle s’engage à «utiliser les méthodes de management de Ron Hubbard» dans ses activités professionnelles".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire