vendredi 8 mai 2009

Pour le Pape "l'homosexualité est aussi dangereuse que la disparition des forêts tropicales"


Le Vatican - Le Pape a déclaré que sauver le monde des comportements homosexuels était aussi important que sauver les forêts tropicales.


Dans un message de Noël, Benoît XVI a mis en avant l'importance du mariage traditionnel et a condamné les actes gays comme allant à l'encontre de la volonté de Dieu. Il a également attaqué les transsexuels, en disant : "Ce n'est pas à l'Homme de décider qui est homme et qui est femme, mais à Dieu. L'Église doit défendre, non seulement la terre, l'eau et l'air comme un cadeau de la création appartenant à tout le monde, mais elle doit également protéger le genre humain contre sa propre destruction. Les forêts tropicales méritent notre protection, mais l'Homme en tant que création la mérite tout autant.


"Lors d'une référence évidente à l'homosexualité, il a déclaré que le manque de respect envers l'union entre un homme et une femme mènerait à "l'autodestruction du genre humain". L'humanité aurait besoin "d'écouter le discours de la création" pour comprendre les rôles déterminés des hommes et des femmes, a-t-il ajouté. Tout comportement qui dévie de ce discours serait "une destruction du travail de Dieu".


Cette déclaration fait suite à de nombreuses autres dont une en octobre, où le porte-parole du Vatican avait qualifié l'homosexualité de "déviation" et d'"irrégularité".


source: zigonet.com

4 commentaires:

  1. avant de créer un blog pareil , il faudrait déjà prendre connaissance des écris Bibliques.
    Dieu a interdit de mettre l'homosexualité en pratique.

    RépondreSupprimer
  2. Dieu condamne cette pratique de l'homosexualité
    et très bientôt il va le faire savoir Lire la bible la parole de Dieu dans Romains chapi 1 verset de 26 a 27.ou il est dit:
    Voilà pourquoi Dieu les a livrés à des désirs sexuels honteux, car leurs femelles ont changé l’usage naturel [de leur corps] en celui contre nature ; 27 et pareillement les mâles aussi ont laissé l’usage naturel de la femelle et se sont enflammés dans leur passion les uns pour les autres, mâles avec mâles, faisant ce qui est obscène et recevant en eux-mêmes le plein salaire que méritait leur égarement.

    RépondreSupprimer