mercredi 27 mai 2009

Le dalaï lama sera reçu en citoyen d'honneur par la ville de Paris

Bertrand Delanoë doit recevoir le dalaï lama pour lui signifier officiellement son titre de citoyen d'honneur de la capitale, mais "aucune date" n'a été fixée, a-t-on appris mardi auprès de la mairie de Paris.

Le porte-parole du maire de Paris Laurent Fary a refusé de confirmer que la cérémonie se déroulerait le 7 juin, le jour des élections européennes, comme l'affirme RTL. "Aucune date n'est fixée à ce stade", a-t-il fait savoir à l'Associated Press.

Le secrétaire de la représentation du dalaï lama en France, Wangpo Bashi, a confirmé la prochaine rencontre à l'AP. "Je pense que cela va avoir lieu", a-t-il indiqué, tout en refusant de livrer davantage de détails sur la cérémonie organisée par la mairie de Paris.

Le dalaï lama assistera à une conférence publique le 7 à Bercy sur le thème éthique et société, a précisé sa représentation à Paris.

Selon RTL, le chef religieux des bouddhistes tibétains en exil a confirmé sa présence pour participer à une "petite cérémonie, moins ambitieuse que prévue". Interrogés sur cette réception, les services de l'Elysée n'ont pas souhaité faire de commentaire.

Le conseil de Paris avait décerné le titre de citoyen d'honneur au leader spirituel tibétain le 21 avril 2008, ce que Pékin avait à l'époque qualifié de "nouvelle insulte" faite aux Chinois.

Après de longs mois de tensions au sujet de la situation au Tibet, Pékin et Paris ont renoué des relations plus cordiales au mois d'avril. Les présidents français Nicolas Sarkozy et chinois Hu Jintao se sont rencontrés à Londres en marge du G-20.

Interrogé sur la venue du dalaï lama à Paris, le ministère des Affaires étrangères a déclaré mardi qu'"il s'agit d'une initiative qui a été prise par la ville de Paris, en toute indépendance". "Nous avons des relations solides avec la Chine (...) La visite ne doit pas avoir un impact sur ces relations", a ajouté le porte-parole adjoint du quai d'Orsay, Frédéric Desagneaux. "Aucune rencontre n'est prévue" avec des responsables des Affaires étrangères, "aucune demande n'a été faite" en ce sens, a-t-il insisté.

AP

1 commentaire: