mardi 2 juin 2009

Orgueilleuse Église catholique


Photothèque Le Soleil

Le pape a regretté les crimes commis par son église envers les autochtones du Canada. Mais il n'a pas offert d'excuses ni demandé pardon. En fait, c'est plutôt l'Église catholique canadienne qui devrait le faire, pas le Vatican. Les églises protestantes l'ont fait. Le gouvernement canadien l'a fait et a offert des milliards de dollars en compensation. Si l'Église catholique canadienne a peur des poursuites en justice, elle pourrait s'entendre avec les autochtones pour obtenir de leur part une promesse formelle de non poursuite devant les tribunaux. D'ailleurs, les autochtones ont dit que ce n'était pas une question d'argent. Alors, elle pourrait offrir ses excuses et demander pardon aux autochtones ce qui réglerait le problème une fois pour toutes. Non, l'église aime mieux se cantonner dans son orgueil séculaire comme dans l'affaire des orphelins de Duplessis. C'est une vieille tradition chez elle. Il aura fallu attendre le 263e pape, soit Jean-Paul II, pour qu'elle demande pardon du bout des lèvres pour ses nombreux crimes: inquisition, antisémitisme, chasse aux sorcières, guerres de religion, etc. L'Église, qui a si souvent accusé ses fidèles du péché de l'orgueil, fait preuve à son tour d'un orgueil sans nom. Est-ce que Jésus est fier de son Église?

Normand Rousseau, Gatineau

Source : cyberpresse.ca

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire