jeudi 17 septembre 2009

L'église de la Scientologie sauvée de la dissolution? Comment est-ce possible?

LePost

L'église de Scientologie sauvée de la dissolution?

On vient de s'apercevoir qu'une loi avait été modifiée en mai dernier, interdit de dissoudre l'église de Scientologie. Dix jours plus tôt, le parquet avait justement requis sa dissolution pour "escroquerie".


L'avocat des parties civiles se demande pourquoi on a voté cet amendement, comme par hasard juste avant le procès...

C'est la mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) qui a découvert le "pot aux roses", indique RTL.

Une "décision scandaleuse" selon le Syndicat de la magistrature, qui a mis en cause le ministère de la Justice. La Chancellerie a répondu, en promettant de remédier à la situation.


Comment cette loi a-t-elle été modifiée?

Cette modification est intervenue dans le cadre d'une loi dite "de simplification et de clarification du droit et d'allègement des procédures". Un texte voté donc le 12 mai 2009, à l'initiative du dépurté UMP Jean-Luc Warsmann, indique Le Parisien.
Ce mardi matin, il déclarait dans Le Parisien que "la dissolution" n'empêchera pas d'utilisier une autre sanction celle d"'interdirction définitive d'exercice sur le territoire national".
Pointé du doigt, le député UMP vient de se défendre dans un communiqué: il assure "qu'à aucun moment durant les dix mois du travail parlementaire, personne, ni au gouvernement ni à l'Assemblée nationale ou au Sénat, de la majorité ou de l'opposition, n'a émis d'objection" selon le JDD.

Une thèse que le président de l'Assemblée Bernard Accoyer (UMP) a appuyée. Selon lui, il s'agit d'une décision délibérée destinée à "simplifier" le droit.

Pour l'opposition, les choses ne sont pas si claires. Et certains évoquent une "infiltration au sein du ministère de la justice".

L'église de la Scientologie aurait-t-elle infiltré le ministère de la justice?

C'est ce qu'affirme Roland Muzeau, porte-parole des députés communistes: "Nous sommes convaincus qu'il y a, à la Chancellerie probablement, une infiltration de la Scientologie qui a conduit à cette modification législative" a indiqué le député des Hauts-de-Seine.

Faudrait-il y voir un lien avec la rencontre en 2004 de Nicolas Sarkozy et de Tom Cruise, fervent adepte de la Scientologie?

C'est ce qu'évoque le PS dans le JDD. "On ne peut qu’être dubitatif. Si on ajoute à cela la rencontre médiatisée de 2004 entre Tom Cruise, l’un des plus fervents adeptes de la Scientologie et Nicolas Sarkozy, et les propos d’Emmanuelle Mignon, sa Directrice de cabinet à l’Elysée en 2008 selon lesquels 'les sectes sont un non-problème en France'".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire