vendredi 23 octobre 2009

Le Dalaï Lama et sa succession

A l’occasion du long entretien qu’il a donné il y a quelques jours à la rédaction chinoise de RFI, le Dalaï Lama a posé sans tabou la question de sa succession. Etant donné son âge, il a 72 ans, il sait que la transmission de ses pouvoirs spirituels et politiques va devenir un souci pour ceux qui sont de religion bouddhiste mais également pour le peuple tibétain. Mais si le destin voulait que sa mort entraîne la disparition de l’institution qu’il représente, le Dalaï Lama émet le souhait que cette double disparition coïncide avec une autonomie digne de ce nom pour les Tibétains.

1 commentaire: