lundi 4 octobre 2010

DRUIDISME – Une nouvelle religion est née en Grande-Bretagne

Samedi, le druidisme a été officiellement reconnu comme une religion en Grande-Bretagne. La décision émanant de la Charity Commission a réjoui les quelque centaines d'adeptes au culte célébrant la nature en Angleterre

[crédits photo: AFP]


Depuis samedi, le druidisme est devenu une nouvelle religion selon la Charity Commission for England and Wales, une organisation qui dépend d'un département gouvernemental non ministériel qui réglemente les associations caritatives.


Les lointaines origines de la religion païenne

Le druide est un personnage qui appartient à la société celtique. Ce guide spirituel enseigne le culte, la sagesse et la philosophie, archive les faits historiques et constitue une référence en matière de justice. Le druidisme aurait été inventé les Partholoniens, le premier peuple d'Irlande, avant de se propager dans toute l'Europe. Ce culte vénère principalement les esprits de la nature tels que le Soleil, la Terre et les rivières et prône une harmonie entre ceux-ci et les hommes.


Une religion ʺ d'utilité publique ʺ

Le Réseau des druides promouvant des croyances et des objectifs jugés d'intérêt public par la Commission, celle-ci lui a donc accordé donc un statut d'oeuvre de bienfaisance. Concrètement, la reconnaissance du druidisme comme religion officielle implique une exonération des taxes sur les donations. De plus, elle lui confère une légitimité qui évite ʺ beaucoup de problèmes […] et beaucoup d'explications ʺ selon Phil Ryder, le président du Réseau.


La recherche de l'harmonie

Emma Restall-Orr appartient au Druid Network (Réseau des druides) qui compte environ 350 individus. Elle déclare à la chaîne de télévision britannique Channel 4 News que le druidisme repose principalement sur la nature: ʺla nature est sacrée. Il faut vraiment créer une relation durable avec la nature ʺ. Elle ajoute qu'il n'y a rien ʺde plus sinistre que la nature. Elle est belle. Elle est brutale aussi. Si on apprend à vivre avec, on apprend à bien vivre ʺ.

Justine Martin (www.lepetitjournal.com/londres) lundi 4 octobre 2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire