jeudi 10 juin 2010

Des victimes d'abus sexuels veulent plus que des excuses papales

Des victimes d'abus sexuels commis par des prêtres appellent le pape Benoît XVI à prendre des mesures disciplinaires concrètes à l'encontre des ecclésiastiques impliqués, ajoutant qu'ils ne se contenteront pas d'excuses publiques.

Selon Snap, une association de victimes de prêtres pédophiles basée aux Etats-Unis, le pape devrait profiter du congrès mondial des prêtres prévue du 9 au 11 juin au Vatican pour présenter ses excuses pour la vague de scandales sexuels qui éclaboussent l'Eglise catholique.


Mais l'organisation de défense des victimes a fait savoir que les excuses n'auraient de sens que si le pape mettait en place une politique de tolérance zéro à l'égard des prêtres pédophiles ou des responsables de diocèses impliqués dans la dissimulation de cas.

"Nous allons entendre des propos sur le pardon mais nous voulons parler de justice", a déclaré Peter Isely, un des responsables de Snap qui dit avoir été abusé par un prêtre, lors d'une conférence de presse tenue près du Vatican.

Le souverain pontife, confronté à la plus grave crise depuis son élection sur le trône de saint-Pierre il y a cinq ans, a fait savoir que l'Eglise allait tenter d'obtenir le pardon des victimes et s'est engagé à tout faire pour poursuivre les coupables en justice.

Mais Snap estime que seule une action immédiate du pape pourrait prévenir de nouveaux abus.

"Il ne s'agit pas d'un problème du passé", a indiqué Barbara Dorris, une autre responsable du groupe. "Les enfants du monde entier continuent d'être victimes d'abus."

Deepa Babington; Marine Pennetier pour le service français

source: http://fr.reuters.com/

2 commentaires: